réalisation fabrication coiffe casque transformiste drag queen cabaret plumes spectacle accessoire chapeaux

CE SITE ETANT EN CONSTRUCTION, CERTAINES RUBRIQUES NE SONT PAS ENCORE OUVERTES A LA VISITE. REVENEZ NOUS VOIR TRES VITE !

Histoire de Taza

La ville de Taza s'est développée autour du couvent fortifié bâti par les Berbères au Xe siècle. Sa position stratégique entre le Rif et l'Atlas, a fait d'elle une place forte militaire convoitée par les peuples venus de l'est, désireux de conquérir les terres marocaines. Taza est passée tour à tour aux mains des dynasties qui ont accédé à la tête du Maroc.

En 1074 le sultan almoravide Youssef Ibn Tachfin prend la ville. Taza demeure sous son autorité tout au long du XIe siècle puis est enlevée en 1132 par le sultan almohade Abd al-Mumin et déclarée capitale provisoire du Maroc.

Pour lutter contre les Banû Marin des Zénètes originaires des régions présahariennes qui fonderont la dynastie des Mérinides cinquante ans plus tard, le sultan almohade fait élever une muraille autour de la médina. Les puissants rempart seront renforcés au XIVe siècle par les mérinides, puis au XVIe siècle par les saadiens.

Au XVIIe siècle, pour s'ouvrir les portes de Fès, Moulay er-Rachid s'empare de Taza. Il deviendra le premier sultan de la dynastie alaouite, toujours en place aujourd'hui. En 1902, Bou Hamara el-Roghi (l'homme à l'ânesse), un notable de la cour du sultan Abd el-Haziz revenu sous une fausse identité au Maroc après avoir connu 1'exil en Algérie, se fait proclamer chérif de Taza. Sous couvert de pieux sentiments, il conduit les berbères de la région à se révolter contre le sultan Bou Hamara el-Roghi reste maître de la ville pendant sept ans mais, après avoir vendu aux Espagnols des concessions minières, il perd le soutien des tribus de la montagne. Il sera capturé en 1909 puis livré aux fauves, fusillé et brûlé à Fès sur ordre du sultan Moulay Hafid. Conformément au traité signé le 30 mars 1912, Taza est placée sous protectorat français le 10 mai 1914 et demeure sous son influence jusqu'à l'indépendance.

 

Monuments :

L'artère principale de la vieille ville est animée par le Marché aux Grains et les Souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux, et toutes sortes d'objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d'armes au fond de laquelle s'élève la Mosquée des Andalous, dont le minaret construit au XIIe siècle est plus large dans sa partie haute qu'à sa base.

La rue Bab el-qebbour traverse la Kissaria, puis conduit à la Mosquée du Marché où elle rejoint Bab Jamaa, l'entrée principale de Taza. Plus au sud, à l'opposé de bab el-Rih, la porte du vent, un bastion du XVIe siècle, ferme la casbah. Les remparts de Taza, construits au XIIe siècle et, plusieurs fois renforcés, ont été dotés au XVIe siècle, par le saadien Ahmed el-Mansour, d'un borj de 26m de côté, dont la porte à herse et les casemates surmontées de terrasses témoignent d'une influence européenne très nette.

 

Régions :

Tazekka
Créé en 1950 sur une superficie initiale de 680 hectares, le Parc National de Tazekka avait pour objectif principal protéger toutes les ressources naturelles existantes au sommet du Jbel Tazekka. Le Parc National de Tazekka coiffe et englobe une éminence de 1980 m d'altitude, le Jbel Tazekka, qui domine de 1400 mètres la région voisine.

Gouffre Friouato
Le célèbre gouffre de Friouato dont la descente vers le fond est impressionnante est l'un des plus importants gouffres de la région. Les spéléologues et les aventuriers admireront l'amplitude et les merveilles des nombreuses salles immenses traversées du gouffre, qui complète ces divers paysages naturels du Parc National de Tazekka, d'une beauté exceptionnelle et incomparable.

Bouyblane
la province de Taza offre des potentialités naturelles avec son jbel Bouiblane, couvert de neige pendant au moins six mois par ans. Le massif de bouiblane est sans aucun doûte la région la plus ennégées du Maroc, tant sur la durée qu'en quantité de neige. Une construction des équipements touristiques sera permises selon un plan de masse approuvé par voie réglementaire qui fixe la disposition, l'implantation générale, les volumes des bâtiments ainsi que le caractère architectural des paysager de l'ensemble.

Ras-El-Ma
La situation géographique de Ras-El-Ma (Ras-El-Oued) est attrayante, caractérisée par la présence de reliefs montagneux (1100 m d'altitude), présence d'une source d'eau, d'un oued, de cascades, des forêts et des grottes, sa situation est dans un circuit touristique englobant plusieurs sites à vocation touristique : Sidi Majbeur, Bab boudir, Maghraoua, Bab Azhar, Bouiblane...

Bab-Boudir

Centre classé, par les affaires culturelles en tant que patrimoine culturel bâti. Il fait parti du parc national de Tazekka. Présence des sources d'eau, des forêts et d'un relief montagneux. Présence de conditions climatiques particulières, chutes de neiges, pluies et ensoleillement. Ce centre est situé à 30 Km de Taza.

Sous-pages :

annuaire des spectacles des artistes et des arts http://circul.arts.free.fr/annuaire/gestion/in.php?url_id=5670

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site